MaxiCoffee
Boutique
Rechercher
Menu Close
Français English Italian Deutsch
MaxiCoffee
Boutique MaxiCoffee
Fermer
Recherche rapide
the vert ou the noir
Article

Thé vert VS noir : quelles sont les différences et lequel choisir ?

Lorsqu’il s’agit de choisir entre le thé noir et vert, nombreux sont ceux qui se demandent quelle est la meilleure option. La distinction entre ces deux variétés de thé va bien au-delà de la simple différence de couleur et demande une certaine connaissance des différents types de thé. Entre bienfaits potentiels pour la santé et particularités gustatives, vous pourrez faire votre choix facilement grâce à nos explications.

Thé noir ou vert : quelles sont leurs origines ? 

Thé noir ou thé vert : rappel historique

the vert ou noir

Dans l’histoire captivante du thé, les théiers auraient été découverts en Chine vers 2700 av. JC. 

L’histoire raconte que Shen Nong, héros légendaire, préconisa la consommation exclusive d’eau bouillie par mesure sanitaire. Cependant, des feuilles de thé auraient involontairement rejoint l’eau, donnant ainsi naissance aux prémisses de la boisson que nous connaissons aujourd’hui. 

Le thé s’est ensuite rapidement répandu en Asie avant de s’implanter en Afrique à partir du milieu du XIXe siècle. 

Le thé a ainsi gagné en popularité et les Européens ont rapidement intégré cette boisson dans leur quotidien. 

C’est aujourd’hui la deuxième boisson la plus consommée au monde après l’eau. 

L’info MaxiCoffee sur l’univers du thé

Les théiers domestiques atteignent généralement entre 10 et 20 mètres, tandis que les théiers sauvages peuvent atteindre jusqu’à 30 mètres.

the noir ou the vert

Thé noir ou thé vert : point botanique

the noir ou vert

Sur le plan botanique, le théier, appartenant à la famille des camélias et que l’on retrouve sous le nom de « camellia sinensis » ou « camélia de Chine », compte plusieurs variétés.

Certaines sont plus adaptées à la production de thé vert quand d’autres le sont plus pour la fabrication de thé noir. Mais toutes peuvent être à l’origine de tous les thés.

La principale divergence entre le thé noir et le thé vert réside donc dans le traitement post-récolte : c’est l’oxydation, aussi nommée « fermentation ».

Le thé noir subit une oxydation complète à 100%, alors que le thé vert est un thé non oxydé

D’ailleurs, le thé blanc ne subit également aucune oxydation. Le thé Oolong, lui, est un thé partiellement oxydé. 

Le thé vert 

the vert

Le thé vert est d’abord exclusivement produit en Chine, mais il arrive au Japon au XIIe siècle, et devient un concurrent sérieux du thé vert chinois. 

D’autres pays vont ensuite essayer de rivaliser avec ces thés verts comme l’Inde, la Tanzanie ou la Corée du Sud, mais ils obtiendront un thé vert de moins bonne qualité. 

Le thé vert nécessite une production rapide, car une fois les feuilles cueillies, elles commencent à s’oxyder au bout de quelques heures seulement. Or, comme expliqué plus haut, le thé vert est un thé non oxydé.

Le traitement après récolte peut donc légèrement varier en fonction des régions et traditions​​, mais les feuilles de thé vert sont exposées à la vapeur (méthode japonaise) ou torréfiées dans des récipients circulaires (méthode chinoise) pour empêcher l’oxydation complète.

Les étapes de production du thé vert

#1

Le processus d’oxydation commence donc par la torréfaction des feuilles de thé réalisée à une température d’environ 100°C, afin d’enlever les enzymes responsables de l’oxydation. Ce procédé rend la feuille plus souple pour les étapes suivantes que sont le roulage et le pliage.

#2

Le roulage des feuilles de thé vert varie selon la cueillette. Les jeunes pousses, riches en eau, sont roulées après refroidissement, tandis que les feuilles plus matures sont formées en boules (gunpowder), torsades ou bâtonnets juste après la torréfaction pour assurer leur malléabilité.

#3

Enfin, ces feuilles sont déshydratées lors du processus de dessiccation. La dessiccation, essentielle à la conservation du thé, implique la déshydratation des feuilles jusqu’à atteindre 5 à 6% d’humidité. De plus, retirer toute l’eau des feuilles permet de détruire les enzymes responsables de l’oxydation, évite la fermentation du thé et augmente la concentration en tanin.

La méthode d’infusion du thé vert 

infusion the vert

Pour réussir l’infusion du thé vert et révéler ses arômes délicats, il faut adapter votre méthode de préparation en fonction du thé vert utilisé. Ces méthodes vous permettront d’obtenir un profil aromatique végétal et fruité, accompagné d’une subtile astringence et d’une légère acidité.

Thé vert chinois

Faites chauffer votre eau à 70°C et laissez infuser entre 3 et 4 minutes. 

Thés verts japonais

  • Pour un Gyokuro, infusez votre thé durant 1 minute à 50°C. 
  • Pour un Sencha Ichibancha, infusez votre thé pendant 2 minutes à 70°C. 
  • Pour tous les autres thés verts japonais, laissez infuser durant 3 minutes à 80°C. 
fanny experte maxicoffee machine à café
L’avis de l’expert L’avis de l’expert

Fanny – Experte thé

Évitez une astringence trop prononcée en ajustant la température de l’eau et en respectant le temps d’infusion. Une eau trop chaude peut malheureusement altérer les arômes, faisant prédominer l’astringence au détriment du côté herbacé du thé.

Les bienfaits du thé vert 

Chaque thé contient naturellement des substances actives qui apportent des bénéfices pour la santé, en contrant le vieillissement cellulaire et les dégénérescences associées. De plus, les feuilles de thé vert possèdent davantage de substances actives bonnes pour l’organisme que le thé noir, grâce à l’arrêt de l’oxydation des feuilles qui le rendant meilleur pour la santé

Reconnu pour ses propriétés antioxydantes, le thé vert contribue à améliorer la pression sanguine et à réduire le taux de mauvais cholestérol. De plus, le thé peut jouer un rôle dans la prévention des risques de dépression et favorise l’équilibre de la glycémie.

Pour les personnes en bonne santé, il est recommandé de consommer 3 à 4 tasses de thé par jour en moyenne, afin d’avoir tous ses effets positifs sur l’organisme. Cependant, restez vigilants, car une surconsommation peut entraîner des problèmes au niveau du foie.

Le thé noir

the noir

Lors d’une expédition de thé vert de Chine vers l’Angleterre, le thé a subi une transformation de couleur due à l’oxydation. Ce changement a rapidement gagné en popularité et c’est ainsi que le thé noir est né, devenant une boisson prisée. 

Aujourd’hui, le thé noir est principalement cultivé au Kenya, au Sri Lanka (connu sous le nom de thé de ceylan) et en Inde. 

Cette diversité confère au thé noir des variations de saveurs uniques. 

Le processus d’oxydation du thé noir

#1

La première étape cruciale du processus, le flétrissage, vise à assouplir les feuilles de thé et faciliter le roulage. S’étendant sur une période de 18 à 32 heures, cette phase permet à la feuille de perdre environ 50% de son contenu en eau. Les feuilles sont méticuleusement disposées dans une pièce aérée, maintenue à une température constante entre 20 et 24 degrés, favorisant ainsi le début de leur transformation.

#2

Le roulage intervient ensuite pour influencer le caractère distinctif du thé noir. Une feuille fortement enroulée produira un thé corsé, tandis que des feuilles plus délicatement roulées donneront un profil plus doux. Cette étape peut être réalisée manuellement ou à l’aide d’une machine, et elle prépare efficacement les feuilles à la phase d’oxydation à venir.

#3

L’oxydation, étape clé du processus, nécessite que les feuilles soient placées dans une pièce maintenue à une humidité de 90 à 95 % pendant 1 à 3 heures, ajustant la durée en fonction de la saison, de la région et du résultat souhaité. Cette phase délicate contribue à définir le caractère et le goût uniques du thé noir.

#4

Enfin, la dessiccation clôture le processus en stoppant l’oxydation. Les feuilles sont rapidement chauffées à 90°C, scellant ainsi leur composition aromatique. Cette dernière étape est essentielle pour préserver les qualités du thé noir et garantir une expérience de dégustation riche en saveurs.

La méthode d’infusion du thé noir 

infusion the noir

Pour préparer le thé noir classique, l’infusion nécessite une eau bouillante entre 85 et 90°C, favorisant la réhydratation optimale des feuilles. Une période d’infusion moyenne de 3-4 minutes est préconisée pour libérer pleinement les arômes.

Contrairement au thé vert, une légère astringence se fait sentir lors de la dégustation du thé noir, mettant en avant des notes boisées et corsées. Le thé noir se marie harmonieusement avec des saveurs gourmandes et chaudes, telles que le caramel, les épices et les agrumes, offrant des possibilités de créations délicieuses, dont le célèbre mélange “Earl Grey”.

Les bienfaits du thé noir 

Le thé noir a plutôt une forte teneur en théaflavines, un actif permettant de lutter contre le diabète et le mauvais cholestérol. Il contient également du L-théanine qui agit sur le système cardiovasculaire, et de la théine, il est donc apprécié pour commencer la journée avec ses notes aromatiques corsées. 

Mais ce n’est pas tout, le thé contient également une vingtaine d’acides aminés, des vitamines et une trentaine de sels minéraux qui ont des effets favorables sur les maux de têtes, aide à la digestion, etc.

Thé noir ou vert : lequel choisir ? 

the vert ou noir lequel choisir

On observe une réelle différence de goût entre thé vert et noir. Même s’il existe une très grande variété de thés noirs et verts, le thé noir est en général moins amer dû à sa fermentation. Cependant, il a un goût plus intense, riche en arômes et plus malté. Tandis que le goût du thé vert sera plus « doux » et plus végétal.

Il est en tout cas important d’explorer ces diverses familles de thé pour découvrir des subtilités et des arômes qui correspondent à vos préférences. 

La distinction entre le thé vert et le thé noir se fait au-delà des couleurs de thé. Que vous soyez attiré par la robustesse du thé noir ou séduit par les propriétés antioxydantes du thé vert, le monde du thé offre des options variées et une diversité de saveurs pour satisfaire tous les palais. À vous de déguster et découvrir celui qui comblera vos préférences !

Découvrez nos autres articles

  • choisir son the
    Guide

    Le guide ultime pour choisir son thé

    Il n’est pas toujours simple de s’y retrouver parmi la multitude de marques, de saveurs et de types de thés…

    Rédigé par Lisa

  • the glace recette
    Recette

    La recette du thé glacé

    En ces beaux jours d’été, laissez vous tenter par un délicieux thé glacé ! Oh, bien sûr, vous pourriez simplement ouvrir…

    Rédigé par Lisa

  • choisir mug isotherme
    Guide

    Comment choisir son mug isotherme ?

    La gourde ou mug isotherme est l’élément indispensable à avoir avec soi au bureau ou si l’on a l’habitude de…

    Rédigé par Anne-Sophie